Groupe de travail "Food Labelling"

Le groupe de travail "Food Labelling" de l'Alliance ONG pour l’alimentation, l'activité physique et le poids corporel a élaboré un argument en faveur d'un étiquetage nutritionnel simplifié sur le devant des emballages.

Les consommateurs disposent d’une déclaration nutritionnelle détaillée sur la face arrière des emballages alimentaires. Cette indication est utile, mais décrypter l’information chiffrée n’est pas à la portée de tout un chacun. Il est donc important de la compléter par une information simplifiée et compréhensible sur la face avant (Front-of-pack FoP).

Plusieurs systèmes existent déjà sur le marché, notamment le Nutri-score français qui a été développé par des scientifiques en collaboration avec les autorités sanitaires. Ce système visualise la qualité nutritionnelle grâce à une étiquette nutritionnelle colorée, graduée. Il permet aux consommateurs de comparer facilement les produits et de prendre une décision rapide sur le lieu de vente. Ce genre de système encourage également la concurrence nutritionnelle parmi les fabricants et les incite à équilibrer leurs recettes.

Toutes les revues systématiques publiées concluent que l’information nutritionnelle simplifiée sur la face avant des produits peut influencer positivement le choix des consommateurs. Une étude réalisée dans 60 supermarchés français a montré que le système Nutri-score améliorait clairement la qualité nutritionnelle du panier des clients, notamment des personnes choisissant des produits bas-prix ou encore des jeunes consommateurs. Une autre étude expérimentale réalisée dans 12 pays a montré que le Nutri-score était le plus efficace parmi les cinq logos nutritionnels testés.

En Suisse, les sondages ont montré que les consommateurs souhaitent également un étiquetage nutritionnel simplifié. Le sondage des organisations de consommateurs a montré qu’ils préféraient le Nutri-score. Il est important que la qualité nutritionnelle soit rendue visible à l’aide d’un système coloriel gradué, évalué scientifiquement, indépendant et crédible.

Actuellement, plusieurs systèmes sont sur le point d’être introduits sur le marché. Le fait d’avoir côte-à-côte des systèmes différents, dont certains sont contradictoires, ne constituerait pas un progrès pour les consommateurs.

Nous plaidons donc pour l’introduction en Suisse d’un seul système officiel, utile aux consommateurs et donc basé sur 100 g de produit. Nous préférons le Nutri-score français.

Argumentaire Nutri- Score

Communiqué de presse 15.4.2019

/documents/724/19_04_medienmitteilung_nutriscore.pdf